Snes : cartouche originale VS Cartmod

Yop all, une annulation dans mon agenda m’a permis de libérer du temps plus tôt que prévu.

Voici un petit comparatif sur les jeux SNES qui vous aidera à reconnaître un Cartmod (utilisé ici dans le sens copie / contrefaçon de jeu) d’un original. Autant vous le dire tout de suite, pour en avoir le coeur net, il vous faudra le petit tournevis « security screwdriver gamebit 3.8 mm » pour vérifier l’intérieur.

J’ai beau avoir décidé de ne plus agrandir ma collection, la curiosité m’a poussé à acquérir quelques cartmods, notamment secret of mana 2 traduit intégralement en anglais.

Ce sujet a déjà été traité en long large et en travers sur le net mais peu importe, vous trouverez ci-dessous une synthèse rapide de mes observations ^^

Les sujets d’étude. Le cartmod à gauche, un jeu original à droite. A première vue, rien ne saute aux yeux à part un reflet brillant plus prononcé pour le cartmod.


En regardant de plus près (zoomez sur la photo en cliquant dessus), on trouve deux petites différences, mais bien visibles :

Concernant les vis, la copie a le petit picot central beaucoup plus prononcé que sur celui de la vis original (qui est visible mais presque totalement lissé).

De plus, au niveau de l’alignement des plastiques de la coque, on note qu’il y a un décalage d’environ 1mm pour la copie. Quand on passe notre ongle, la course est bloquée par ce décalage. La coque de l’original n’a pas ce défaut, et on passe notre doigt sans noter de problème d’alignement.

Concernant les étiquettes maintenant; il vaut mieux s’équiper de lunettes mais :

  1. Le logo SNES original a souvent les couleurs discrètement striées de noir (attention c’est difficile à voir et parfois les cartouches originales ont les couleurs pleines). Dans tous les cas, pour un original, les couleurs sont nettes. Parfois il y a le petit TM, parfois non, cela doit dépendre de la date d’édition du jeu.
  2. Sur le carmod, les couleurs sont pleines (pas de stries noires), elles sont également un peu ternes/fades, et surtout, le logo est environ 15% plus grand que l’original.
  3. Les lettres « SUPER NINTENDO ENTERTAINEMENT SYSTEM » sont beaucoup plus fines et avec un rouge plus marqué pour un original.
  4. Sur le cartmod, le rouge est fade, et la police grasse sur « entertainment system ».
  5. Sur le logo « Nintendo » en lui même, le contour rouge de l’original a la même épaisseur partout et est plus gros.
  6. Donc à contrario, sur un cartmod, le liseré rouge est plus fin en haut et en bas que sur les tranches, et est légèrement plus petit que sur un original.Vue du dessus, il y a un décalage d’alignement assez marqué sur le plastique du cartmod. La cartouche originale est toujours très bien alignée.

Quand on regarde la tranche, on voit que le cartmod est un peu plus bombé que l’original (plus d’espace vide au milieu de la cartouche). Par contre, vu du dessus, la coque est plus serrée qu’un original, la démarcation des coques est moins naturelle.

Vu de derrière, les différences sautent aux yeux ! La police des warnings pour un original est plus grasse. De plus, le logo nintendo est bien en relief et ressort assez bien de la cartouche.

 

Pour le carmod, la police des warnings est trop fine, l’étiquette est un peu plus brillante que l’original, et le logo nintendo est certes en relief, mais clairement moins épais et avec des contours plus arrondis / des arrêtes moins tranchées.

Vous me direz, rien n’empêche les vils pirates de récupérer des coques originales pour y insérer des contrefaçons, il est donc nécessaire passé ces vérifications de base d’ouvrir les entrailles de la bête. C’est la seule façon d’en être certain !

Premiers constats :

L’original a une PCB avec une teinte verte matinée par le temps. Elle n’a pas de contacts sur la gauche (quel intérêt à l’intérieur de la cartouche ?). Il n’y a pas de support de pile dédié, la pile de sauvegarde si elle est présente est à priori directement soudée sur la PCB.

Le cartmod a une PCB verte mais avec un aspect moderne. Des contacts inutiles apparaissent sur le côté. il y a un support pour la pile en plastique. Les composants soudés ne traversent pas la PCB, contrairement à l’original qui voit traverser les pins des résistances et puces (sauf jeu SuperFx voir plus bas).

Quand on retourne la PCB, on voit clairement la bonne tête des roms originales. Il y a toujours l’année de fabrication du PCB avec la mention Nintendo dessus (ici en haut à droite).

Le cartmod a des puces beaucoup plus petites et plus plates, la technologie a évolué et les fabricants visent le coût minimum. On distingue mieux le support de pile en plastique. Note : sur 5 jeux originaux à sauvegarde que j’ai ouvert, toutes les piles étaient directement soudées. Je ne peux pas exclure que vers la fin de vie de la consoles, certaines PCB aient peut-être elles aussi un support dédié.

Quelques détails sur les coques du côté intérieur : les originaux ont toujours les petits cercles de plastique en relief. On note quelques annotations en bas à droite (B-42 ici).

Le cartmod n’a aucune annotation. les cercles de plastiques apparaissent en creux au toucher et non en relief.

Ci dessous vous trouverez des clichés d’autres cartouches originales qui regroupent les autres grands formats possibles pour les jeux :

Original sans pile de sauvegarde, avec 2 mask roms pour le jeu :

Original sans pile de sauvegarde, avec une seule puce pour le jeu :

Jeu avec super FX (on note le pinout particulier pour les contacts avec le lecteur de la console + le fait que les pins ne traversent pas la PCB ce coup-ci):

Dans tous les cas, on remarque bien qu’il y a bien l’année de fabrication avec le logo Nintendo dessus.

Je n’ai pas pesé les cartouches, à mon sens ouvrir la coque est déjà largement suffisant pour déterminer s’il s’agit d’une contrefaçon.Je n’ai pas vu de différence physique entre des PCB de jeux japonais ou européens, les photos de comparaison sont donc valable pour ces deux régions, et d’après ce que j’ai vu sur le net, c’est la même chose pour les jeux US.

Bien sûr, il y a toujours des cas tordus où l’on peut créer des hybrides pour dézoner les cartouches, en reprenant les masks roms de certains PCB et le CIC d’autres pour aboutir à un jeu dézonné, mais le cas est plutôt rare et au final la cartouche « frankenstein » provient de deux donneurs originaux; donc ensuite à vous de voir où se situe votre limite acceptable de collectionneur ou joueur.

A ce sujet, je ressortirai ma super famicom, mais il me semble que le cartmod fonctionne à la fois sur super Nes et sur super famicom, contrairement à un original. Dans tous les cas, le jeu à l’intérieur est parfaitement jouable et la sauvegarde fonctionne.

Je ne fais pas l’apologie de ces méthodes peu scrupuleuses et clairement illégales, je précise juste qu’en termes de gameplay il s’agit du même jeu (un peu comme jouer avec un 161 in one sur MVS).

Il y a sans doutes d’autres points de détail à relever, mais je pense avoir couvert les principaux points à vérifier pour vous assurer de la provenance de vos jeux.

A toute et keep the pixel alive !

Docteur N.

Laisser un commentaire